Non classifié(e)

Published on 13 mai, 2019

0

Regard sur la profession : orthophonistes en milieu scolaire (Shirley)

Le rôle d’un orthophoniste en milieu scolaire comporte de nombreux aspects et varie d’une école à l’autre. Cependant, tout le monde s’entend sur un point : les élèves profitent des bienfaits des services d’orthophonie!

Les orthophonistes travaillent avec les élèves pour les amener à réaliser leur potentiel en matière de communication. En retour, cela aide les élèves à réussir pendant leur parcours, que ce soit en se faisant des amis, en faisant leurs devoirs ou en s’épanouissant.

Afin de mieux connaître le travail des orthophonistes en milieu scolaire, nous avons demandé à certains de nos membres de nous faire part de leur expérience en milieu scolaire.

Aujourd’hui, nous recevons le témoignage de Shirley Gau.

Pour accéder à tous les articles de cette série, veuillez cliquer ici.

Décrivez votre milieu de travail.

Je travaille principalement auprès d’une clientèle d’âge scolaire à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Auprès de combien d’élèves environ travaillez-vous au cours d’une année scolaire?

Je fournis des services à près de 150 élèves répartis dans cinq écoles.

Pouvez-vous nous parler d’un aspect de votre poste qui est particulier?

Mon poste me permet de voyager dans des communautés éloignées et d’offrir des traitements directs et des consultations de suivi à ces communautés grâce aux services de télésanté.

De plus, étant donné que j’occupe un poste en région éloignée, je m’occupe de cas très variés. Je travaille autant auprès d’élèves qui ont des besoins de base pour l’articulation ou le langage qu’auprès d’élèves atteints d’un trouble du spectre de l’autisme, de paralysie cérébrale, d’un trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale ou du syndrome de Down. Heureusement, je peux compter sur de fantastiques collègues pour m’aider!

Enfin, j’ai le privilège de travailler directement avec plusieurs peuples et cultures autochtones du Nord et de leur fournir du soutien.

À quoi ressemble l’une de vos journées normales?

Puisque je travaille auprès d’une diversité d’élèves, mes journées sont très variées. Cela peut aller de l’évaluation des élèves, des observations en classe, des consultations avec le personnel de l’école, jusqu’à la thérapie en personne ou par le biais des services de télésanté.

Comment votre rôle s’inscrit-il dans la journée d’un élève?

Dans le cas des élèves qui ont des difficultés typiques d’articulation ou de langage, ils subissent une évaluation et travaillent en vue d’atteindre les objectifs de la thérapie avec une aide que je guide et que je supervise.

Dans le cas des élèves dont les besoins sont plus complexes, je dois travailler avec la famille, les enseignants et le personnel de soutien scolaire afin d’établir des stratégies plus globales qui peuvent être mises en œuvre en classe et à la maison.

Qu’est-ce qui constitue la meilleure partie de votre travail?

Ce que je préfère c’est la diversité. J’aime être mise au défi et trouver des stratégies qui vont fonctionner pour un élève en particulier.

Quelle est l’une des parties les plus difficiles de votre travail?

L’une des parties les plus difficiles de mon travail est assurément le fait que je n’ai pas assez de temps pour travailler directement auprès de tous mes élèves. Le caractère unique de mon poste sous-entend que j’ai toujours un très grand nombre de cas.

Point à retenir : Que voulez-vous que les gens sachent à propos de votre travail d’orthophoniste en milieu scolaire?

Être orthophoniste à Yellowknife est une formidable occasion de voir une partie du Canada que peu de Canadiens ont la chance de visiter, de travailler avec les cultures autochtones et d’être confrontée à des défis stimulants que la plupart des autres orthophonistes n’ont pas la chance de vivre.

À propos de Shirley Gau

Shirley Gau est une orthophoniste qui travaille au Stanton Territorial Hospital de Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, depuis 20 ans. Elle travaille principalement auprès d’une clientèle d’âge scolaire et préscolaire. Elle fait partie de l’équipe territoriale du développement de l’enfant et de l’équipe des services de diagnostic des troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale. Dans le cadre de son travail, elle a aussi l’occasion de voyager dans l’ensemble des Territoires du Nord-Ouest et de la région de Kitikmeot au Nunavut pour y fournir des services d’orthophonie à des personnes de tous âges.




Back to Top ↑