Aides en santé de la communication

Published on 17 août, 2015

2

Orthophonistes : Vous placez-vous dans l’esprit des parents dont les enfants vous pourriez aider?

Par Keri VandongenR.SLP, O(C)


Durant le Mois de la parole et de l’audition cette année, je me suis posé une question clé : Est-ce que je me place dans l’esprit des parents dont les enfants je pourrais aider?

Le Mois de la parole et de l’audition se veut une occasion de faire connaître la santé de la communication et les professions de l’orthophonie et de l’audiologie. En mai, j’ai vu des billets sur Facebook et entendu des membres de la classe politique et des émissions radiophoniques promouvoir la campagne et la santé de la communication. Mais je me suis demandé si cela était suffisant pour établir des liens avec les parents de manière à gagner leur confiance pour qu’ils puissent me laisser aider leurs familles par mes services.

Puisque je suis une « penseuse », j’ai décidé de varier la formule du Mois de la parole et de l’audition. Je me suis rendu compte que les voix des parents d’enfants ayant des troubles de la parole méritent d’être entendues par moi et par mes collègues orthophonistes qui apprécient également en tirer des leçons.

Tout au long de mai, j’ai communiqué avec des parents de partout. Et je dis bien : de partout!

J’ai parlé à beaucoup de parents que je connaissais personnellement et / ou professionnellement. J’ai visité les groupes orthophoniques en ligne, lu la section commentaires des blogues sur l’orthophonie qui sont populaires auprès des parents et consulté les questions que les parents posaient sur les sites des forums et des groupes de médias sociaux.

Voici la question que j’ai posée avec curiosité aux nombreux parents : « Pourquoi feriez-vous appel à d’autres mères pour partager vos préoccupations et / ou poser des questions à propos du développement de la parole et du langage de votre enfant, plutôt de consulter un(e) orthophoniste? »

J’ai noté quelques thèmes récurrents, selon les réponses suivantes que j’ai obtenues auprès des parents :

  • C’est plus rapide, facile et pratique de m’adresser aux autres mères pour leur demander leur opinion ou leur poser une question, surtout en ligne, dans des contextes officieux et durant les soirées.
  • Il faut de la détermination pour prendre un rendez-vous avec un(e) orthophoniste, qui peut ne pas s’avérer nécessaire, et que dire de l’engagement supplémentaire requis pour les rendez-vous de suivi.
  • Je connais les mères et j’ai confiance en elles mais je ne connais aucun(e) orthophoniste.
  • Les autres mères partagent mon point de vue. Elles montrent de la compassion et comprennent ce que je vis dans le cas de mon enfant.
  • Il n’est pas intimidant d’entendre les messages conviviaux destinés aux parents qui ne contiennent aucun jargon technique qui porte à confusion.
  • Les autres mères dignes de confiance possèdent une mine de connaissances, surtout si elles ont passé à travers les étapes du processus avec un(e) thérapeute de la parole. Ces mères peuvent vous donner une idée réaliste de ce qui est normal, de ce qui justifie une visite chez un(e) professionnel(le) et de ce à quoi s’attendre d’une consultation auprès d’un(e) orthophoniste.
  • Les parents peuvent également partager des renseignements importants sur l’effort à fournir à l’extérieur des séances.
  • Les conseils des mères sont gratuits.
  • Je m’inquiète qu’un(e) orthophoniste pourrait me dire que mon enfant a besoin d’aide — ou, pire, que mon enfant peut recevoir un diagnostic de trouble de la parole.

À l’écoute de ces réponses, j’ai pris des mesures pour changer mon approche à la communication, le langage que j’utilise et la façon dont je tisse des liens avec les parents qui apprennent à nous connaître, moi et mon entreprise. Par exemple :

  • Je suis plus ouverte et je partage davantage de renseignements à propos de moi personnellement et de mes antécédents.
  • Je pose aux parents davantage de questions afin d’avoir plus de possibilités d’écouter activement et de comprendre leurs besoins.
  • Je mets l’accent sur les forces des enfants d’abord, comme façon clé de combler leurs besoins en matière de parole et de langage.

J’ai découvert des ressources en ligne utiles qui m’ont aidée à voir quels types de questions les parents posent aux autres parents :

  1. http://www.circleofmoms.com*
  2. http://www.mamapedia.com*

Vous pouvez aussi effectuer une recherche sur les groupes de soutien de la parole et du langage pour les familles et les parents sur Facebook. Pour augmenter vos chances de réussir au sein de ces collectivités, lisez à fond les descriptions, les règles, les politiques et beaucoup d’autres billets des groupes avant d’y participer. En outre, vous pouvez communiquer avec les administrateurs des groupes avant de verser des billets, pour connaître leurs meilleurs conseils sur la façon de participer.

Voici deux sites Web populaires qui peuvent vous mettre en lien avec les blogues sur la parole et le langage, où vous pouvez voir les commentaires intéressants que les parents y partagent :

  1. http://www.blogher.com*
  2. http://www.scarymommy.com*

Avez-vous des façons de vous placer dans l’esprit des parents? Dans l’affirmative, veuillez les partager dans les commentaires!


À propos de l’auteure :

Keri-headshot

Keri Vandongen, R.SLP, O(C)
Également connue en tant que « Speech » Keri, Keri Vandongen offre des services orthophoniques amusants, éducatifs et favorables aux familles de jeunes enfants. Keri offre une formation vidéo sur la parole en ligne pour améliorer la pratique orthophonique en montrant des façons d’aider et de mobiliser les enfants par le jeu en utilisant des activités irrésistiblement ludiques. Visitez son site Web à http://myspeechparty.com.*

*Disponible qu’en anglais




Back to Top ↑